Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 17:44
Sebastien Alzerreca
Sebastien Alzerreca

Cher Sébastien,

J’aurais tant voulu mettre des noms sur cette honte, cette nouvelle honte, cette énième honte qui est en train de nous frapper, nous Togolais, aujourd’hui. Mais je ne le ferai pas. Je ne citerai pas un seul nom, à part le tien, dans cette petite note. Parce que, après tout, tu es le héros, et c’est toi qui mérites de l’attention.

Je me souviens, cher Sébastien, de ce mot, le premier mot que tu m’avais envoyé en 2013, je crois, où tu disais avoir découvert le travail que je faisais sur mes blogs et m’invitais à faire un tour dans ton centre culturel quand je passerais au Togo. J’avais visité le site web du centre. Je l’ai ainsi connu, le centre culturel Mytro Nunya. Et c’est ce même centre, la même personne, toi, Sébastien, qui prendra la responsabilité, il y a à peine quatre mois, en avril 2015, de présenter, en mon absence, mon livre « Pour que dorme Anselme », un livre que je croyais avoir écrit avec le cœur, mais qui s’était révélé polémique. Un livre que certains promoteurs culturels avaient préféré applaudir en secret, sans avoir le courage de le faire en public. Tu l’avais, toi, dès sa sortie, présenté en public, durant une grande soirée dans ton centre. Avec les risques que cela comportait. Tu m’as déjà dit à plusieurs reprises de ne pas t’en remercier, tu faisais ton travail, disais-tu. Mais pour une fois de plus, je t’en remercie. Publiquement.

Tu as déjà, cher Sébastien, assez de gens qui ont applaudi ton travail, ta détermination, tes efforts. Ta passion pour la chose culturelle au Togo, depuis la création de ton centre culturel en 2010. Je vais m’en passer moi. Parce que, en réalité, tu n’as pas besoin de trop de mots désormais. Mais des actes. Des actes qui pérenniseront au Togo ton combat. Des actes qui feront pousser, grandir, fleurir et fructifier les graines que tu as semées en ces jeunes artistes, ces jeunes rêveurs dont tu t’es entouré durant tout ton ministère.

Oui, ton ministère. Crois-tu que le mot est trop grand pour toi ? Bah non. Ce fut un ministère, ton passage chez nous. Tu as enseigné à tous ces jeunes créateurs autour de toi le courage, la détermination, la franchise… même devant les plus grands orages. Tu quittes aujourd’hui le Togo, maître Sébastien. Laissant orphelins tous ces jeunes rêveurs à qui, par ton centre, tu as ouvert des lucarnes sur le monde.

Tu sais, ceux qui te chassent aujourd’hui de ce pays, cher Sébastien, n’imaginent pas, ne peuvent jamais imaginer les angoisses, les frustrations, les larmes, le désespoir d’un jeune artiste qui n’a aucun endroit pour partager sa vision du monde avec les autres. Ils n’imaginent pas, ne peuvent jamais imaginer, ces gens-là qui te chassent aujourd’hui du Togo comme un truand, ils ne peuvent pas imaginer le drame qu’est pour de jeunes artistes, un centre culturel qui se ferme dans un pays où il n’y a pas de centres culturels. Parce que nous ne parlons pas le même langage, eux et nous. Nous disons pinceau, ils disent mitraillettes. Nous disons plume, ils disent Présidence. Nous disons microphone, ils disent parti politique. Nous disons art, ils disent argent. Nous disons rêve, ils disent pouvoir.

Cher Sébastien, le Togo est ton pays. Pas parce que ta compagne est togolaise. Le Togo est ton pays car tu le portes en toi. Et je sais que partout où tu iras tu le porteras en toi. Parce que, comme tu m’as las dit tout récemment durant une de nos discussions, un pays qu’on aime, on n’a point besoin d’y vivre pour lui exprimer son amour. Vas-y alors, Sébastien. Flâne le monde, mais avec ce bout de terre si compliqué, si meurtri, mais si beau, le Togo, en toi. Quitte le Togo, cher Sébastien, en apportant avec toi le Togo.

Au revoir, cher ami, et à bientôt… au Togo. Mais, cette fois-ci, un Togo libéré de ses démons, de ses taches. De ses bourreaux.

Cordialement

David Kpelly

Partager cet article

Repost 0
David Kpelly David Kpelly
commenter cet article

commentaires

Rodrigue 04/09/2015 15:28

Merci à toi David de reconnaître le patriotisme de ce vrai patriote togolais qu'est Sébastien. Vivement que son rêve pour le Togo se réalise.

John Zidah 17/08/2015 11:35

Les larmes aux yeux! Une fois encore, les dirigeants togolais commettent l'erreur. Mais c'est à la jeunesse d'en payer le prix. Un texte vraiment émouvant. Moi je dirai volontier à Sébastien, "pars, oui pars mais dès que tu seras hors du Togo, souviens toi de cette terre et de cette jeunesse que tu as tant aimé. Tu reviendras c'est sûr."

John Zidah 17/08/2015 11:34

Les larmes aux yeux! Une fois encore, les dirigeants togolais commettent l'erreur. Mais c'est à la jeunesse d'en payer le prix. Un texte vraiment émouvant. Moi je dirai volontier à Sébastien, "pars, oui pars mais dès que tu seras hors du Togo, souviens toi de cette terre et de cette jeunesse que tu as tant aimé. Tu reviendras c'est sûr."

John Zidah 17/08/2015 11:33

Les larmes aux yeux! Une fois encore, les dirigeants togolais commettent l'erreur. Mais c'est à la jeunesse d'en payer le prix. Un texte vraiment émouvant. Moi je dirai volontier à Sébastien, "pars, oui pars mais dès que tu seras hors du Togo, souviens toi de cette terre et de cette jeunesse que tu as tant aimé. Tu reviendras c'est sûr."

Présentation

  • : Agenda de ma boucherie
  • Agenda de ma boucherie
  • : Ce que je pense du Togo, de l'Afrique, et du monde qui m'entoure. Curieuse manière de le dire des fois, mais bah....
  • Contact

Pour que dorme Anselme

En librairie

 couerture-site.png

 

 

Fratricide.jpg

 

 

Gigolo-COUV.png

 

APO-FACE.JPG

Mes références littéraires d'Afrique

Partenaires