Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 12:38

Bye-bye-Casa.JPG

           Avec le jeune journaliste -engagé- togolais, Sylvio Combey, Casablanca, 2012

 

Je suis tombé, ce dimanche 02 septembre 2012, dans ma messagerie Facebook, sur ce message : « Ne croyez-vous pas que c’est juste une chimère, tout ce tapage-là que vous faites, vous certains jeunes Togolais, soi-disant vous opposer au régime togolais, après l’échec de vos aînés, vous qui n’avez aucun moyen ? » J’ai fait un tour sur la page Facebook de l’expéditeur, un Togolais vivant en Occident, une page peuplée de messages élogieux sur le régime de Faure Gnassingbé, et d’injures vis-à-vis de l’opposition togolaise. J’y ai gardé ce post en rapport avec la question qu’il m’a posée « C’est le comble du ridicule, quand on voit de jeunes Togolais pas même capables de s’assurer leur pain quotidien, manipulés par de vieux délinquants en quête de notoriété, croire qu’ils peuvent toucher à un régime ordonné et bien implanté depuis maintenant presque cinquante ans... tout jeune Togolais éclairé doit savoir qu’on ne lutte pas pour une cause qu’on sait perdue d’avance. »

Je me souviens qu’en novembre 2011, à quelques jours de la sortie de mon ouvrage Apocalypse des bouchers, un journaliste qui m’interviewait sur le livre m’avait demandé si je ne craignais pas des représailles de la part des autorités togolaises vue la virulence des textes. Je lui avais répondu que même si je craignais des représailles, je n’avais pas le choix, j’étais en quelque sorte obligé d’écrire ce que j’ai écrit et comme je l’ai écrit. Il m’avait demandé qui m’y obligeait. La révolte qui est en moi, que je lui avais répondu, pensant à cette phrase de William Shakespeare dans Hamlet, La jeunesse trouve la révolte en elle-même, quand elle ne la trouve pas près d’elle.

La révolte, voilà ce que doit être aujourd’hui toute la jeunesse togolaise. Se demander si on croit ou pas en la lutte qu’on mène ne donne rien. Parce qu’à l’instar de cet internaute qui m’a posé la question sur l’efficacité de la lutte de la jeunesse togolaise, on voit, entend et lit aujourd’hui beaucoup de griots qui tentent de dissuader tous les jeunes debout contre la dictature, leur montrant leurs faiblesses vis-à-vis du régime cinquantenaire, les très faibles chances qu’ils ont de l’anéantir et les échecs de leurs aînés. Des milliers et des milliers de jeunes Togolais se sont ainsi désistés, assistant, muets, amorphes, à leur naufrage programmé, convaincus qu’ils n’y arriveront jamais. Parce qu’on leur a fait croire que pendant presque cinquante ans, des générations de jeunes ont succédé à des générations de jeunes au front de la révolte, mais elles ont été à chaque fois englouties par l’hydre nationale, le Rassemblement du Peuple togolais et son arsenal.

Oh, chers frères, y arriver ou pas, là n’est pas la question, mais se révolter, et montrer à toute la Terre qu’on a essayé, voilà l’enjeu. Notre enjeu. Nous ne perdons rien, alors rien, en criant de toutes nos frêles forces que nous détestons ce régime qui a fait de nous les loques désespérées que nous sommes, en montrant à travers tous nos actes que nous sommes déterminés à contribuer à son éradication, mais nous perdons tout en nous cloîtrant dans un silence et une inaction désespérés qui nous enlèvent même notre fierté de jeunes gens. Nous serons une page vide, vierge, inutile dans l’histoire de notre pays, si nous ingurgitons cette logique de la défaite qu’essaient de nous inoculer nos détracteurs. Nous avons un devoir vis-à-vis de toutes les jeunes générations qui nous ont précédés, qui ont mené leur lutte, et qui ont accepté, volontiers, de se sacrifier, convaincus que leurs successeurs finiront ce qu’ils ont commencé. A nous donc de finir leur lutte héroïque pour la libération de notre peuple, ou la continuer pour la laisser aux générations qui nous suivront. Voilà la lutte la plus épique que nous puissions livrer pour notre patrie.

A cet internaute, et tous ces compatriotes avilis par les louches fastes de notre dictature, qui se soucient tant de l’efficacité de ce qu’ils appellent notre tapage, disons bah ! Bah, que notre lutte soit une chimère ou pas, nous luttons, nous lutterons, parce que nous ne pouvons pas ne pas lutter. La lutte, aujourd’hui, demain, après-demain… la lutte toujours… jusqu’à l’effondrement total, l’anéantissement de tout le clan d’Eyadema, de son fils et de ses militaires, voilà l’enjeu. Notre enjeu. L’enjeu de toutes les générations de jeunes Togolais qui viendront après nous.

Partager cet article

Repost 0
David Kpelly David Kpelly
commenter cet article

commentaires

David Kpelly 06/09/2012 16:34

Réglée, plus ou moins, chère Rita. C'est la plateforme qui a des soucis techniques. Merci de l'attention.
Amitiés

RitaFlower 05/09/2012 13:15

David,il doit avoir un petit souci technique concernant le dernier article:7 QUESTIONS à DAVID-KPELLY puisque il n'y a aucun texte.J'espère que tu pourras remédier à cet incident au plus vite.Au
plaisir de te lire...à la prochaine.

emmano 03/09/2012 19:03

TRES bien dit. Dave

RitaFlower 03/09/2012 14:35

Face à une situation socio-politique difficile,la jeunesse togolaise n'a pas d'autre choix que de résister.Cette résistance passe par la REVOLTE POPULAIRE en prennant d'assaut les RUES de LOME.Les
JEUNES sont DEBOUTS!que la mobilisation ne faiblisse pas face à la pression de toute sorte.Votre combat est juste,n'en doutez JAMAIS.J'espère qu'un jour nos frères togolais de la diaspora se
reveillont enfin de leur long sommeil profond.Le TOGO a choisi son destin.Rien ni personne ne pourra se mettre désormais au travers de sa route.Il faut qu'un jour pour renverser un régime,mais des
années de lutte quotidienne et acharnée. P.S.Pure coincidence,je me suis inscrite au BLOG de SYLVIO COMBEY,ce dimanche.Un autre DIGNE FILS du TOGO.Merçi David.

Présentation

  • : Agenda de ma boucherie
  • Agenda de ma boucherie
  • : Ce que je pense du Togo, de l'Afrique, et du monde qui m'entoure. Curieuse manière de le dire des fois, mais bah....
  • Contact

Pour que dorme Anselme

En librairie

 couerture-site.png

 

 

Fratricide.jpg

 

 

Gigolo-COUV.png

 

APO-FACE.JPG

Mes références littéraires d'Afrique

Partenaires