Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 17:27

 

Combattant_MNLA.jpg

                                                                      Combattants du MNLA

 

L’information tombe sur la tête comme un coup de massue, alors que des négociations sont en cours à Ouagadougou, au Burkina Faso, pour créer au Mali un cadre paisible aux prochaines élections présidentielles. Le Mouvement national de Libération de l’Azawad, MNLA, ce petit groupe de Touaregs inciviques aux intentions louches, vient d’arrêter des éléments de l’armée malienne et des civils – de la population noire - dans la ville de Kidal, ville qu’ils contrôlent depuis plusieurs mois, avec la protection de l’armée française. Avec cette arrogance désormais devenue sa marque de fabrique, Moussa Ag Ataher porte-parole de ce mouvement rebelle, premier responsable de l’actuelle situation chaotique du Mali, parle « d’infiltration » d’espions de l’Etat malien à Kidal.

« Infiltration » de militaires maliens à Kidal, « présence à Kidal d’espions de l’Etat malien »… Voilà bien des expressions qui font penser que Kidal n’est pas une ville malienne. Le Mali a-t-il besoin de l’autorisation d’un groupe, d’une institution nationale ou internationale pour envoyer ses militaires dans l’une des villes du territoire malien ? Kidal a-t-elle un statut différent des autres villes maliennes ?

Cette énième provocation du MNLA montre que ces touaregs armés - qui disent agir au nom de la population touarègue malienne qui ne les reconnaît même pas, ne sont pas du tout disposés à revoir un Mali uni et paisible. Ce MNLA ne porte en lui rien de positif pour l’Etat malien, la nation malienne. Tout de ce mouvement, même le nom, est une injure à la souveraineté du Mali.

Tout malien, ou individu se disant malien, et qui ne ressent aucune compassion, aucune pitié pour ce que le Mali est aujourd’hui devenu n’est pas un citoyen de ce pays. Comment comprendre qu’avec toute cette calamité dans laquelle ils ont plongé le Mali, ces rebelles armés soient encore là, sans regrets, sans remords, à provoquer les autorités maliennes, défier la souveraineté du Mali, blesser tout ce qui reste d’amour propre et de fierté à ce pays ?

Ces hommes ont déclaré la guerre au Mali, exécuté de manière très atroce des militaires maliens, détruit sans aucune retenue des édifices de l’Etat malien – dont les locaux de l’ORTM de Gao, livré le Nord Mali à des terroristes et narcotrafiquants… Ils empêchent maintenant le Mali d’organiser des élections, retrouver une autorité légitime, son unité et sa tranquillité. Il est maintenant clair, très clair que le MNLA considère l’Etat malien comme son ennemi. A l’Etat malien donc aussi d’en faire de même. Parce qu’il ne peut pas tout le temps effriter son autorité contre les revendications insensées et les caprices d’un groupe de citoyens sans lois.

Que la France, elle, parle d’une voix claire, d’une voix nette, et prouve par des nouveaux actes cette aide qu’elle prétend apporter à l’Etat malien déstabilisé. Aider le Mali à chasser de son territoire les islamistes-terroristes est un acte salvateur qu’elle a posé, et le Mali en est reconnaissant. Mais il est maintenant temps que la France laisse ou aide le Mali à lutter contre ces citoyens, ou ces individus qui se disent ainsi, mais qui ont décidé de l’humilier et le déstabiliser. Parce que le MNLA, en arrêtant des militaires de l’Etat malien à Kidal, vient de montrer devant toute la Terre qu’il ne veut pas, ne peut pas parler d’une seule et même voix avec le Mali. Et la seule voix qui a besoin d’être écoutée est celle du Mali. Que le Mali combatte donc ses ennemis, pour faire écouter, réécouter sa voix. Tous ses ennemis !

 

Partager cet article

Repost 0
David Kpelly David Kpelly
commenter cet article

commentaires

Michel Théra 06/06/2013 11:58

Très clairvoyant ce discours; Rien à dire sur ton point de vue franc

Présentation

  • : Agenda de ma boucherie
  • Agenda de ma boucherie
  • : Ce que je pense du Togo, de l'Afrique, et du monde qui m'entoure. Curieuse manière de le dire des fois, mais bah....
  • Contact

Pour que dorme Anselme

En librairie

 couerture-site.png

 

 

Fratricide.jpg

 

 

Gigolo-COUV.png

 

APO-FACE.JPG

Mes références littéraires d'Afrique

Partenaires