Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 14:27

http://www.togo-online.co.uk/images/stories/demo/togo/JP_Fabre_Africa24.jpg

 

L’information passe en boucle sur Internet, reprise par les sites web, les blogs, les réseaux sociaux… Jean-Pierre Fabre, Président de l’Alliance national pour le Changement – le plus important parti d’opposition actuel au Togo – aurait verbalement agressé le journaliste Jean-Paul Agbo Ahouélété, Directeur de publication du magazine Focus Infos, à l’Aéroport Roissy Charles de Gaulle, sur un vol de la Compagnie Air France en destination de Lomé. L’opposant aurait menacé, dans l’avion, le journaliste de faire attention à ce qu’il raconte sur lui dans ses analyses…

Des associations de journalistes togolais sont montés au créneau pour dénoncer cette attitude de Jean-Pierre, attitude très nuisible à l’image d’un homme politique qui depuis une vingtaine d’années maintenant prétend lutter pour l’avènement d’un Etat démocratique au Togo. Et on ne peut que se joindre à ces journalistes pour condamner cet acte noir, sale, aucun homme politique, aucune personnalité, quel que soit son rang, quel que soit son tempérament n’ayant le droit d’agresser ni verbalement ni physiquement un journaliste pour avoir fait des analyses.

Jean-Pierre Fabre dispose de mille autres moyens plus légaux, plus dignes de répondre à tous les journalistes qu’il croit l’accuser à tort, l’injurier… Mais en se laissant aller à cette bassesse, menacer un journaliste à bord d’un avion, c’est sa propre image qu’il salit devant ses sympathisants épris de liberté, qui le suivent désormais de très près, scrutant tous ses gestes, analysant tous ses mots… cherchant à cerner la vraie personnalité qui se cache en lui, avisés par la trahison de Gilchrist Olympio. Aucun Togolais désirant un Etat démocratique n’est aujourd’hui prêt à voter pour un opposant qui agresse des journalistes juste parce que ces derniers l’ont critiqué, parce qu’un opposant qui agresse aujourd’hui des journalistes hostiles à lui sera demain un président qui tue et traque tous les citoyens qui ne seront pas de son côté. Soit.

Mais ce qui agace dans cette affaire, c’est l’attitude du parti au pouvoir, qui  y a trouvé une occasion pour jouer au donneur de leçons sur la liberté d’expression. Son site de propagande www.republicoftogo.com, décrété comme site officiel de la République togolaise, mais qui fait preuve d’un amateurisme sans nom, publie un billet intitulé « A CDG, Fabre pète les plombs », billet qui commence avec la phrase : « C’est bien connu, Jean-Pierre Fabre, le leader de l’ANC (opposition) ne supporte pas les journalistes qui ne lui sont pas favorables », pour affirmer plus loin : «  Quand on sait que ce même Jean-Pierre Fabre aspire aux plus hautes fonctions au Togo, cela ne manquera pas d’inquiéter les démocrates. » L’article est illustré par une photo déformée de Jean-Pierre Fabre. Dieu seul sait pourquoi il fallait la déformer, cette photo.

Les administrateurs de ce site doivent vraiment avoir la mémoire courte, parce qu’il y a juste quelques semaines, ce site a été la seule tribune au Togo à ne pas se réjouir, à bouder, quand notre compatriote la journaliste Fabbi Kouassi recevait le prestigieux « Prix Reporters Sans Frontières » des BOBs de la Deutsche Welle. Pour avoir assisté à la remise de ces prix en juin 2012, je connais l’honneur que doit tirer chaque pays ayant son compatriote parmi ces lauréats choisis parmi des milliers au quatre coins du monde, un lauréat asiatique m’ayant même affirmé que le président de son pays avait décidé de le recevoir pour le féliciter à son retour. Mais juste parce que Fabbi Kouassi n’est pas de ces journalistes qui encensent la dictature togolaise dans ces horreurs, les journalistes de www.republicoftogo et leurs gourous du pouvoir ont boudé son sacre, contrastant avec l’euphorie générale avec laquelle les Togolais ont accueilli la lauréate, première de notre pays à renter dans ce palmarès.

On ne peut compter les journalistes et les citoyens togolais traqués, envoyés en exil, mutilés, emprisonnés, tués… par la dictature togolaise et ses chiens de garde de militaires, policiers, gendarmes… parce qu’ils ont osé critiquer les barbaries qui se perpètrent tous les jours dans notre pays. De Tavio Amorin à Etienne Yakanou en passant par Atsoutsè Agbobli, ils sont des milliers de Togolais à avoir trouvé la mort pour avoir osé dire que le Togo est mal gouverné. Alors, que le pouvoir togolais laisse les morts enterrer leurs morts, et s’occupe des siens pourrissant dans ses placards. Personne dans cette assemblée de tueurs liberticides qui dirigent le Togo n’est bien placé pour donner des leçons de liberté d’expression à qui que ce soit au Togo. La formule biblique de la brindille dans l’œil du voisin, nous la connaissons très bien, elle a été reprise tout récemment par l’écrivain béninois Florent Couao-Zotti comme titre à son dernier roman « Si la cour du mouton est sale, ce n’est pas au porc de le dire… » Parce que devant les saletés de la cour de Jean-Pierre Fabre, les gouvernants togolais sont des porcs. Des vrais !

 

Partager cet article

Repost 0
David Kpelly David Kpelly
commenter cet article

commentaires

David Kpelly 01/07/2013 21:01

Chère Rita, quel que soit le niveau de provocation d'un journaliste, c'est à l'homme politique Jean-Pierre Fabre de songer à l'image de démocrate qu'il doit donner. S'il nous montre déjà qu'il est
hostile aux critiques, nous ne voyons aucune différence entre lui et le pouvoir liberticide que nous combattons. Il a tort sur toute la ligne, je crois bien.
Amitiés.

RitaFlower 01/07/2013 16:16

Qu'a écrit ce journaliste pour qu'un homme politique togolais de la trempe de Jean-Pierre Fabre puisse perdre son sang-froid en public?les torts ne sont-ils pas partagés?Le politique et le
journaliste sont de toute façon ammener à cotoyer le meme milieu.Vive l'alternance au Togo...

Présentation

  • : Agenda de ma boucherie
  • Agenda de ma boucherie
  • : Ce que je pense du Togo, de l'Afrique, et du monde qui m'entoure. Curieuse manière de le dire des fois, mais bah....
  • Contact

Pour que dorme Anselme

En librairie

 couerture-site.png

 

 

Fratricide.jpg

 

 

Gigolo-COUV.png

 

APO-FACE.JPG

Mes références littéraires d'Afrique

Partenaires