Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 12:34

http://www.afriscoop.net/journal/IMG/arton5739.jpg

 

Hier, durant mon tour quotidien sur les grands sites internet du pays, je suis tombé, sur le site www.icilome.com, sur ce commentaire d’un internaute, nommé Olly, à la suite de l’article intitulé La Bouche qui mange ne parle pas du chroniqueur togolais Kodjo Epou, article qui tente, à travers un sarcasme mordant, d’expliquer le silence de Faure Gnassingbé devant la situation chaotique actuelle de notre pays secoué par les manifestations de l’opposition.

« Le problème togolais est très simple à régler. Va sur www.mtn.com, la manifestation des femmes en rouge et vise Mme Adjamagbo Brigitte Kafui de la CDPA. Un produit bien taillé. Elle est mignonne, brillante, bien habillée, très chic et très sexy. Mme Adjamagbo Brigitte Kafui peut faire parler les bouches noires qui mangent et ne parlent pas au Togo. Je sais que Faure Gnassingbé n’aime pas les hommes d’Aného, mais aime trop les filles d’Aného. Ces filles d’Aného peuvent sauver le Togo sans passer pour autant par Sauvons le Togo (CST), un faux mouvement financé par Faure lui-même.

Voici les voies et moyens de la liberté. Avec la permission de son mari, Mme Adjamagbo Brigitte Kafui prendra rendez-vous avec notre petit bouc Faurevi du Togo. Dans le lit, notre sœur laissera Faure faire le 1er, 2e et le 3e coup. Le président est déjà fatigué. Puis notre sœur doit faire semblant en caressant son petit pénis de 7 cm de long en criant ... « Je t’aime à la Folly, mais comme Folly d’Aného. Comme notre président n’aime pas les hommes d’Aného, en entendant ces cris d’amour, Faure sera au 7e ciel. Puis d’un seul coup, notre sœur arrachera avec ses dents le petit pénis de Faure. Faure sans pénis ne peut plus en 2015 se présenter à l’élection présidentielle. C’est ce qu’on appelle Sauvons le Togo.»

Sacré moyen de faire chuter la dictature togolaise ! Je ne sais pendant combien de temps j’ai ri durant la journée devant ce message. Je l’ai relu plus de dix fois, et ai pouffé d’un fou rire à chaque lecture. Au-delà de la vulgarité que frise le message, c’est l’esprit qui s’y cache qui m’a fait tant rire. Celui de l’humour. Le nôtre. J’aime cette propension que nous avons, Togolais, de temps en temps à tourner notre condition désespérée en dérision, cette force que nous trouvons en nous-mêmes de pouvoir rire, parfois même de bon cœur, de notre cauchemar avec la dictature.

Quand, durant des interviews, on me demande d’où je tiens mon sens de l’humour avec lequel je peins dans mes livres mes décors, je réponds invariablement que c’est de mon peuple éwé, ce peuple connu pour son sens de l’humour, de la dérision et de l’autodérision. Et si on me demande de caractériser par un seul mot le peuple parmi lequel je suis né et ai grandi, je dirai « l’humour ». Il est partout chez nous. Une phrase lancée par un conducteur de mototaxi à une revendeuse d’eau glacée, un geste d’un taximan au client trop exigeant, un mot de l’écolier à son camarade… et les grands éclats de rire qu’ils déclenchent dans les alentours. L’humour togolais me manque plus durant mon exil que la pâte de maïs, et quand je m’apprête à faire un tour à Lomé, ce sont les nouvelles expressions railleuses, les blagues décalées, notre belle langue de pute à nous que je suis très pressé de redécouvrir. Dieu seul sait combien cette force de pouvoir invoquer le rire et la gaieté dans les situations les plus noires nous a souvent évité des carnages et des boucheries.

Togolais, ne laissons pas, en cette période de très fortes tensions, où le régime sanguinaire est encore prêt à semer la violence et la mort partout au Togo, ne laissons pas la haine et la barbarie l’emporter sur cette grande gaieté qui nous habite tous. Tous ces miliciens dominés par la rage, enivrés de violence, manipulés par de criminels hommes politiques, tous ces manifestants rongeant en silence leur frein, attendant la vengeance, tous ces jeunes pensant aujourd’hui à des moyens violents et sanglants pour s’affirmer, sachez qu’au-delà de nos différents points de vue, de nos oppositions, de nos antagonismes, nous avons toujours au fond de nous, Togolais, cette belle flamme du bonheur, l’humour. L’humour togolais.

La lutte, toujours la lutte, jusqu’à la chute totale de la dictature. Mais évitons la haine et l’aigreur, pensons à cette phrase de Sigmund Freud, « L’humour ne se résigne pas, il implique non seulement le triomphe du moi, mais encore du principe du plaisir qui trouve ainsi moyen de s’affirmer en dépit des réalités extérieures défavorables ». Et, de temps en temps, sourions. De bon cœur.

 

[1]- Faute d’accord issue de la célèbre formule, OMAR M’A TUER, suite à une affaire de meurtre à Mougins en France en 1991. Les gendarmes avaient retrouvé cette formule tracée sur les murs avec le sang de la victime.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
David Kpelly David Kpelly
commenter cet article

commentaires

RitaFlower 26/09/2012 12:35

Ce cher Faure est foutu avec mes soeurs togolaises.Elles tapent en dessous de la ceinture pour gagner la victoire,quoi.En lisant un article d'un journaliste togolais:j'ai enfin compris pourquoi
votre cher Président est encore célibataire.Avec son impressionnant palmarès à son tableau de chasse,il n'a meme pas besoin de se marier. Il a dépassé JACOB ZUMA,président polygame de l'Afrique du
Sud.Faure défend bien la réputation des togolais en matière de performances sexuelles.Rassurez-vous,je n'ai pas testé.J'en ai juste entendu parler oh.Plus sérieusement,les femmes togolaises ont un
role à jouer pour la chute du régime actuel.A elles maintenant de se servir de leurs atouts pour faire pencher la balance en leurs faveurs.Ne jamais sous-estimer le pouvoir des femmes
d'aujourdui...

Présentation

  • : Agenda de ma boucherie
  • Agenda de ma boucherie
  • : Ce que je pense du Togo, de l'Afrique, et du monde qui m'entoure. Curieuse manière de le dire des fois, mais bah....
  • Contact

Pour que dorme Anselme

En librairie

 couerture-site.png

 

 

Fratricide.jpg

 

 

Gigolo-COUV.png

 

APO-FACE.JPG

Mes références littéraires d'Afrique

Partenaires